Harana Paré (historien) : «  C’est la révolte qui a fait exister les Noirs d’Amérique  »

Propos recueillis par Tony Montana

 

 

black_panther_ladiesHarana Paré est professeur d’histoire-géographie et militant au MRAP, à l’Association française d’amitié et de solidarité avec les peuples d’Afrique (Afaspa) et au collectif communiste Polex (Politique extérieure). Militant anti-impérialiste, internationaliste et anticapitaliste, il revient pour nous sur les origines et enseignements du mouvement d’émancipation noir américain.

AL : Peux-tu te présenter pour les lecteurs et lectrices d’AL ?

Harana Paré : Je suis originaire du Burkina Faso. Après des études secondaires, je poursuis mes études à Oran (Algérie) en 1975-76. Je suis d’une génération qui a admiré la lutte armée de décolonisation en Algérie. Au lycée, on était sensibles à l’anti-impérialisme et à l’internationalisme. On lisait Fanon, Césaire, Nkrumah, Anta-Diop… J’exerce de 1980 à 1985 comme professeur à Bobo-Dioulasso (Burkina Faso). La République démocratique populaire (RDP) de Thomas Sankara bat alors son plein, le pays connaît de grandes mobilisations populaires enthousiastes. Sankara est assassiné en octobre 1987 : les pressentiments d’une telle évolution m’ont poussé à l’exil en France bien avant, en octobre 1985, où depuis je vis, travaille et milite.

Continue reading “Harana Paré (historien) : «  C’est la révolte qui a fait exister les Noirs d’Amérique  »”

Harcèlement sexuel : Reprenons la rue aux machos

Par Auréline (AL Toulouse)

10269483_254564768061513_846998297228594803_nLa plainte pour harcèlement sexuel à l’encontre d’Éric Raoult, dénoncé par sa collaboratrice, a remis sur le tapis le sujet du sexisme ambiant, que ce soit au travail, à l’université ou dans la rue. La lutte quotidienne reste à mener pour éradiquer ces violences répétées et aux conséquences nombreuses.

Depuis mars dernier, l’ancien maire UMP du Raincy (93), Éric Raoult, fait l’objet d’une enquête suite à la dénonciation d’Agnès Desmaret, ancienne directrice du centre communal d’action sociale (CCAS) de la ville, qu’il a licenciée après presque un an de harcèlement sexuel et plus de 15 000 textos à caractère sexuel. La ligne de défense de l’élu réutilise les classiques du genre : la négation des violences (il s’agissait pour lui d’un jeu de séduction mutuel), l’excuse de la plaisanterie (tout ça c’était pour rire, les femmes n’ont vraiment pas d’humour), et enfin, la culpabilisation de la victime, qui, apprend-on, s’est fait refaire les seins au cours du mandat de Raoult, ce qui veut bien dire qu’elle cherchait à le séduire, non ?

Continue reading “Harcèlement sexuel : Reprenons la rue aux machos”

Les Black Panthers, au-delà du mythe

Par Florian (AL Paris Sud)

Black-Panthers-Party-People (1)L’évocation du Black Panther Party réveille bien souvent des sentiments contradictoires parmi les révolutionnaires, entre fascination et circonspection. Il est donc essentiel d’en avoir une approche détachée pour comprendre la fulgurante histoire de ce parti et tirer le bilan de ces expériences pour les luttes actuelles.

Dès sa création le Black Panther Party (BPP) attire l’attention des autorités américaines et particulièrement celle du FBI, qui va dans les années 1960-1970 être très active contre les mouvements révolutionnaires. Avec le BPP, le FBI va se montrer impitoyable, tous les moyens seront bons pour éradiquer cette organisation politique. D’une certaine manière, le BPP a condensé toutes les peurs de l’Amérique blanche, raciste et puritaine.

Continue reading “Les Black Panthers, au-delà du mythe”

Islamophobie en France: Dix ans de construction du «  problème musulman  »

Par Nicolas Pasadena (commission antiraciste)

1236886_593480094071162_1971563677_nUne décennie après la première loi sur les « signes religieux ostentatoires », qui visait en fait le foulard islamique, la construction du « problème musulman » n’a fait que prospérer, véritable cheval de Troie du racisme.

En 2003, le voile refit une entrée fracassante dans le débat, en pleine période post-11 septembre. Un débat d’une année entière conduira à la proclamation, le 15 mars 2004, de la loi d‘interdiction des signes religieux ostentatoires dans les écoles, collèges et lycées publics. Depuis, cela ne s’est pas arrêté : en 2009-2010 (à l’occasion simultanée d’un débat sur l’identité nationale et de la réforme des retraites) ce sera l’interdiction du nikab qui occupera le débat toute une année. Puis la circulaire Chatel interdisant aux mères voilées d’accompagner des enfants pour les sorties scolaires. Dernièrement, ce fut à l’université qu’il fut proposé de l’interdire.

Continue reading “Islamophobie en France: Dix ans de construction du «  problème musulman  »”

Intersectionnalité : Le Black Feminism : à la croisée de oppressions

Par clém pamp (Amie d’AL, Montreuil)

Revenir sur l’histoire des féministes noires permet de comprendre le concept d’intersectionnalité des rapports sociaux (de sexe, race, classe…). En effet, ce sont aux luttes et aux analyses des Black feminists que l’on doit en grande partie cet apport majeur pour l’analyse des rapports de pouvoir.

Le féminisme Noir  [1] émerge dans les années 1970-1980 aux États-Unis dans un contexte marqué par de multiples mouvements sociaux (mouvement contre la guerre au Vietnam, mouvements des droits civiques…). Il est le fruit d’un héritage historique multiple.

Continue reading “Intersectionnalité : Le Black Feminism : à la croisée de oppressions”

Proudly powered by WordPress | Theme: Baskerville 2 by Anders Noren.

Up ↑