Italie : Crise sociale et poussée réactionnaire

Par Marius (AL Toulouse)

Où en est l’Italie ? Appauvrissement de la population, « crise démocratique », recompositions politiques… Un contexte de désespoir des classes populaires et de succès électoral de la droite dure et de démagogues en tout genre.

Début mars, l’Italie votait pour les élections législatives, alors que l’économie du pays tourne au ralenti avec un taux de chômage de 10,8 % et des inégalités de revenus parmi les plus fortes de la zone euro.

Lire la suite

La victoire de Trump ou la défaite pour le mouvement féministe

Par Sasha  (Féminisme Libertaire Bruxelles)

15151490_901032363364892_176955696_nLe républicain Donald Trump vient d’être élu 45ème président des États-Unis d’Amérique malgré ses positions ouvertement conservatrices. Sa victoire présidentielle est une victoire décomplexée du sexisme, de la misogynie, du racisme et de l’homophobie. Cet article a pour attention de porter des clés de compréhension au vote des femmes blanches envers le parti républicain et la personnalité de Donald Trump. Pourquoi les femmes blanches ont fait le choix de leur classe sociale, économique, politique et culturelle ? En quoi l’élection de Trump est une défaite pour tout le mouvement féministe et un succès de l’antiféminisme ?

Avant tout, l’issue des dernières élections étasuniennes, quelles qu’elles soient, ne constituaient incontestablement pas un événement caractéristique d’un changement social face aux différents systèmes d’oppression. Si l’élection d’Hillary Clinton présentait un enjeu symbolique et historique dans une institution traditionnellement masculine, il serait hypocrite de dénier son éventuelle influence dans la continuité des guerres impérialistes menées par les USA, sous couvert d’une prétendue posture progressiste (en opposition à Trump). En tant que collectif anarchiste et féministe, nous croyons seulement au pouvoir des mouvements sociaux pour envisager l’abolition des inégalités.

Continue reading “La victoire de Trump ou la défaite pour le mouvement féministe”

L’hypothèse grecque. Sur les luttes, les alternatives et le dégouvernement

Par Organisation Socialiste Libertaire – Lausanne – Février 2015

10526007_810347929018692_2869869300897579126_nSYRIZA cherche un chemin pour satisfaire, au moins en partie, aux revendications qui l’ont porté au pouvoir et pour desserrer l’étreinte de la dette sur la Grèce. Cette gauche radicale, désormais «de gouvernement», arrive aux affaires en coalition avec les nationalistes de droite de AN.EL et après une victoire électorale certes significative, mais qui fait de la coalition une force majoritaire du point de vue parlementaire mais minoritaire dans la société.

La victoire de SYRIZA est un événement politique, non seulement pour la Grèce, mais pour l’Europe. Il s’agit d’une avancée importante dans la période que nous traversons. Le positionnement politique d’une fraction importante du salariat et du peuple, fût-il à travers le vote et la politique de délégation, n’est pas rien. Il y a un engagement des classes populaires dans ce processus politique. Ne pas sous-estimer cette expression, ne pas la mépriser est nécessaire. Cela n’enlève rien à la fermeté et à la clarté d’une politique qui opte pour l’autonomie populaire. L’action directe de masse, la prééminence du rapport de force sont premières. La question centrale est de viser toujours le déploiement du contre-pouvoir, de la contre-hégémonie, avec à la clef la construction du pouvoir populaire.

Continue reading “L’hypothèse grecque. Sur les luttes, les alternatives et le dégouvernement”

Pour en finir avec l’illusion électoraliste

Par Mario Lafaye (CAL BXL)

156336_564338866990511_1129811834_n

Dans deux mois un grand événement politique va survenir en Belgique. Il s’agit bien sûr des élections de Mai 2014 qui se dérouleront à presque tous les échelons de pouvoir de notre pays (fédérales et régionales) ainsi qu’au niveau Européen. Celles-ci auront lieu dans un contexte de crise économique, d’austérité, de destruction de notre sécurité sociale (synonyme d’attaques contre le prolétariat) et de conflits sociaux de plus en plus tendus. Beaucoup de travailleurs avaient voté pour le parti « socialiste » (PS) aux élections précédentes dans l’espoir que celui-ci, une fois au gouvernement, les protégerait des effets néfastes d’une crise qu’ils n’ont pas causés. Ces électeurs ont vus leurs espoirs déçus lorsque le PS s’est fait l’allié des partis de droite dans la destruction de l’état social. Suite à leur déception beaucoup de ces travailleurs se sont détournés du PS pour chercher un groupe plus à gauche qui défendrait mieux leurs intérêts. Pour répondre à leurs attentes, tous les partis de gauche (du PTB aux multiples partis Trotkistes) ont décidé (certes avec des buts et des tactiques différentes) de rentrer dans le paradigme électoral à l’exception des groupes politiques libertaires[1] qui ont toujours refusé catégoriquement de jouer le jeu électoral. La position des libertaires à ce sujet est souvent mal comprise et fait l’objet de multiples préjugés. Les libertaires seraient au mieux des utopistes incapables de faire un compromis entre leurs idées révolutionnaires et une « tactique efficace » pour les défendre. Au pire ils seraient « d’éternels mécontents » incapables de proposer des solutions positives et concrètes aux problèmes sociaux. Il est donc plus que temps aujourd’hui de tordre le coup à ces préjugés et d’expliquer clairement la position libertaire sur la participation au cirque électoral qui a lieux dans le système capitaliste.

Continue reading “Pour en finir avec l’illusion électoraliste”

Suède : Attaque fasciste à Malmö la nuit de la Journée Internationale des Luttes des Femmes

1898214_292524590897948_2039942174_n

Le 8 mars 2014 au soir, plusieurs personnes ont été attaquées dans le centre de Malmö par des membres du parti fasciste Svenskarnas (le Parti des Suédois). Ils étaient en train de rentrer chez eux après avoir participé à la journée internationale des luttes des femmes.

L’incident s’est déroulé juste après une manifestation nocture contre les violence envers les femmes qui s’est terminée vers minuit sur la place Möllenvångstorget (un square au coeur d’un quartier multiculturel et de gauche de Malmö). Une personne est en soins intensifs avec de sérieuses blessures à la tête et trois autres souffrent de blessures par couteau aux bras et aux poumons, parmis lesquelles un membre de Allt åt Alla Malmö. Les nazis avaient recherché des victimes potentielles durant tout l’après-midi aux alentours du festival du 8 mars au pavillon Moriska dans le parc Folkets. Autrement dit, l’attaque n’était pas une coincidence.

Continue reading “Suède : Attaque fasciste à Malmö la nuit de la Journée Internationale des Luttes des Femmes”

Ni PTB, Ni PS : pour l’autonomie politique de notre syndicat !

Par Julien Alinsky, Alex Hypate et Gary Doquié, militants syndicalistes FGTB

FGTBEn cette veille d’élections, on s’intéresse beaucoup au petit monde de la gauche, et particulièrement à notre syndicat, la FGTB. Ce qui captive, c’est de savoir pour qui notre cœur balancera au jour des élections. Enfin… on ne s’intéresse pas tellement aux travailleurs en tant que tels : ce qui est attendu, c’est le nom du parti pour lequel les bonzes syndicaux vont appeler à voter. Ou à ne pas voter. Pendant ce temps, les partis jouent la surenchère : PS par-ci, PTB par-là… Et nous, les syndicalistes, sommes les moutons à convaincre. Exaspérés par ce débat où deux partis vont potentiellement se partager des voix à gauche, notre collectif de syndicalistes a décidé de faire entendre sa voix : il est temps d’en finir avec le syndicalisme de parti ! Continue reading “Ni PTB, Ni PS : pour l’autonomie politique de notre syndicat !”

Proudly powered by WordPress | Theme: Baskerville 2 by Anders Noren.

Up ↑