Interview du Commandant Cihan Kendal des YPG

Cette interview a été réalisée en août 2016 par un volontaire du bataillon international des YPG, toujours présent au Rojava et publiée en septembre de la même année sur le site de l’organisation Plan C. La traduction, les précisions entre crochet ([…]) et la note en fin d’article sont de Julien Clamence.

das-was-er-macht-ist-gut-aber-meine-angst-bleiUn nombre croissant de volontaires internationaux rejoignent les Unités de Protections du Peuple (YPG) syriennes dans leur combat contre Daesh. Des centaines d’entre eux se sont joints à la lutte kurde malgré le flou légal qui règne dans leurs pays d’origine [sur leurs possibilités de rentrer après avoir combattu à l’étranger]. Aujourd’hui, comme la révolution du Rojava est mieux établie (elle a fêté son quatrième anniversaire en juillet) et que l’élan de solidarité international ne fait que croître, le processus de recrutement des volontaires internationaux a été rationalisé et centralisé dans ce qu’on désigne simplement sous le nom d’YPG International (YPG-I). Assis tranquillement, dans le tout nouveau centre d’entraînement international, sur un matelas en mousse avec un verre de chai et des cigarettes, et alors qu’une vingtaine de nouveaux arrivants d’Europe et d’Amérique étudient dans la salle de classe juste à côté, le commandant Cihan Kendal m’explique sa mission.

« C’est un projet officiel des YPG ouvert aux femmes et aux hommes. Il essaye de donner une nouvelle direction politique, plus responsable, à notre travail avec les volontaires internationaux, basé sur notre idéologie politique : démocratie, écologie, libération des femmes, et bien sûr, anti-capitalisme. »

Continue reading “Interview du Commandant Cihan Kendal des YPG”

Proudly powered by WordPress | Theme: Baskerville 2 by Anders Noren.

Up ↑