Loi climat et développement durable : prise de conscience politique ou piège des élites ?

Par Norah Lattecrie (Alternative Libertaire Bruxelles)

Loi climat, article 7bis, kesako ?

Bruxelles, secouée par le rejet de la Loi climat. La déception est à son comble, et pour cause : durant trois jours, des centaines d’activistes (dont les tendances politiques oscillaient entre mouvements citoyens, représentant·es d’ONG et militance plus radicale) avaient occupé successivement le Parlement, Arts-Lois et la place du Trône pour dénoncer le blocage des partis de droite et d’extrême droite (le MR, la N-VA, le CD&V et l’Open Vld)contre la Loi climat et demander la révision de l’article 7bis de la Constitution.… Lire la suite

Mai 1968, révolution manquée ?

Par  Tristan (AL Toulouse), Renaud (AL Alsace), Guillaume Davranche (AL Paris-Sud)

Crise politique, conflit social, explosion hédoniste, Mai 68 ce fut tout cela à la fois. Mais « révolution manquée » ? Était-il possible, en mai, de pousser l’avantage ? De passer d’une situation prérévolutionnaire à une crise révolutionnaire ?

Lire la suite

Alessandro Stella : “Ce que fut L’Autonomie ouvrière en Italie”

Interview d’Alessandro Stella qui fut un militant de l’Autonomie ouvrière italienne, issue du groupe Potere Operaio (Pouvoir ouvrier).

En quoi consistait – à grands traits – l’Autonomie ouvrière ? A quelles sources s’était-elle alimentée ?

foto1Pendant le bienniorosso, les 2 années rouges (1919 et 1920) il y a eu un phénomène très répandu d’occupations d’usines, de champs, de grandes propriétés foncières. Les conseils ouvriers étaient la forme de représentation de la base ouvrière, sans implication des syndicats. Ce fut certainement une référence pour nous.

L’Autonomie ouvrière a été un mouvement qui a émergé dans les années 70 en Italie, issu du 68 et du 69 italiens, du mouvement ouvrier et des assemblées ouvrières qui sont nées dans certaines usines comme Alfa Romeo à Milan. Ce sont les ouvriers qui les premiers misé sur les conseils d’usine qui étaient déjà une innovation. Mais ensuite, principalement sous l’impulsion des jeunes dans les grandes usines, on a dit: “Nous devons aller plus loin, parce que les conseils ouvriers sont aussi des représentations des gens. Et nous voulons que chacun soit responsable. La forme de l’assemblée, c’est ce qui doit être mis en avant. Et il faut que ce soit l’assemblée qui prenne les décisions “.

L’Autonomie ouvrière est une forme de d’auto-organisation de base, qui se fonde sur une longue tradition, qui est une tradition anarchiste (ou si vous voulez, anarcho-communiste). Elle définit l’action directe de chacun comme forme de lutte. Il n’est pas question de déléguer à d’autres pour qu’ils s’occupent de tes problèmes. Tu prends toi-même tes responsabilités et tu le fais.

Continue reading “Alessandro Stella : “Ce que fut L’Autonomie ouvrière en Italie””

Changer la société, sans se faire berner

Par Flo (AL Marne)

tumblr_msq33dDBGJ1qm1x56o1_1280
Emma Goldman s’adressant à des ouvriers du textile à Union Square le 20 mai 1916.

Alors que la société capitaliste est en crise, la contestation est plus que jamais nécessaire. Mais elle peut prendre diverses formes plus ou moins productives… Entre le citoyennisme, le néoréformisme et le radicalisme autonome, les impasses et les chausse-trappes ne manquent pas. Décryptage.

Celles et ceux qui auront fréquenté Nuit debout à un moment ou à un autre du mouvement ont pu être confrontés à une grande variété de discours contestataires. Cetains paraissent novateurs, d’autres une simple resucée des vieilles lunes républiaines, parfois désarmants d’ingénuité, parfois très sophistiqués… Tous méritent d’être discutés.

Continue reading “Changer la société, sans se faire berner”

Kurdistan et Turquie : « Tous les jours l’armée et la police turque assassinent. »

propos recueillis et traduit par AL Grenoble

12376139_993239520732404_2302527445055138237_nCe témoignage inédit d’une militante du Parti démocratique des peuples (Halkların Demokratik Partisi, HDP) actuellement présente en Turquie nous éclaire sur la politique de terreur menée par l’État turc. En France comme ailleurs, il faut briser l’omerta sur un massacre dont on parle bien peu.

Après les élections de juin, le gouvernement turc avait déjà initié une politique de terreur dans la partie Est de la Turquie, majoritairement peuplée par les kurdes, . En effet, les résultats de ces élections n’étaient pas satisfaisant pour l’AKP et Erdoğan : cette stratégie de la tension leur a permis d’annuler l’élection et de reprendre le pouvoir en brandissant la menace de la guerre civile.

Continue reading “Kurdistan et Turquie : « Tous les jours l’armée et la police turque assassinent. »”

Proudly powered by WordPress | Theme: Baskerville 2 by Anders Noren.

Up ↑